Les Films du Baladin

 

 

 

 

 

 

 

 

Films et vidéos de Bretagne

Vidéothèque de la Bretagne, tourisme et vidéo

vente d'images , vidéo et film de Bretagne, Carte Postale Vidéo, vidéo touristique de Bretagne

film,vidéo,documentaire,images de Bretagne

Production vidéo mer

film pêche au chalut.

Les métiers de la mer (série 1)
Le chalutage hauturier
Durée
26 mn
Réalisation
André ESPERN
Bateau
Marie-Josèphe
Pêcheur
Yves ROUX
   
Infographie
LÉOST Informatique
   
Descriptif

video film peche mer hauturier port Douarnenez.

 

Le Marie-Josèphe, port d’attache Douarnenez, appartient à la classe des navires de pêche hauturière. C’est aux Affaires Maritimes, en effet, qu’il revient de classer les bateaux suivant leurs caractéristiques. On distingue ainsi la petite pêche, la pêche côtière et la pêche hauturière, cette dernière concernant des bateaux de plus de 20 mètres, embarquant des équipages de 5 hommes. Les marées, qui, pour la plupart, durent de douze à quinze jours, s’effectuent dans l’ouest des côtes bretonnes ou dans celui des côtes anglaises et irlandaises.
La Marie-Josèphe est un chalutier acier de 23,50 mètres, à pont couvert, construits aux chantiers Piriou de Concarneau. Equipé d’un moteur Poyaud de 650 CV, le bateau possède un équipement électronique dernier cri. Il convient d’ailleurs de noter que les marins se sont très tôt intéressés aux technologies les plus modernes en la matière.
La route est longue qui mène des côtes bretonnes au Sud-Est de l’Irlande. Le trajet entre Douarnenez et Bishop dure, en effet, entre 12 heures et 14 heures, une rude période d’attente pour les hommes, confinés pour deux semaines dans un espace restreint et dans un environnement naturel difficile et dangereux. La vie quotidienne à bord d’un hauturier exige des qualités humaines, personnelles et professionnelles insoupçonnables pour qui n’a jamais pris la mer.
Le chalut de 45 m de long et d’une ouverture de 36 m, est enroulé sur des… enrouleurs fixés à un portique. C’est une vaste poche conique de mailles tressées à fond ouvrant, tractée par des chaînes et des câbles métalliques appelés funes. L’ouverture du chalut – sa « gueule » dans le langage maritime- est assurée par de lourds panneaux de bois ou d’acier qui en assurent l’équilibre et la stabilité. Des bourrelets lestés permettent le travail sur le fond. L’ouverture supérieure, ou « corde de dos », longue de 25 m, est munie de flotteurs. La partie arrière du chalut est appelée « cul », et les parties latérales avant, « ailes ». Les chaluts, dont les formes et les maillages sont soumis à différentes réglementation, font l’objet de calculs précis sur ordinateur. Chaque patron cependant a « son chalut », celui qu’il a sélectionné au fil des années.


Localisation
Vidéo
 

 

 

 

 

 


Les Films du Baladin - 29000 Quimper - Finistère - Bretagne sud - France
Tél : 33 (0)2 98 53 15 00 - Fax : 33 (0)2 98 53 25 00
E-mail : contact@baladin.fr - Web : http://www.baladin.fr

[plan du site] [plus d'informations sur vidéos Bretagne]